Retour à l'accueil

   DOSSIER DU MOIS

Content Image Inline

LES SITES PILOTES EAU & BIO, TERRITOIRES D'INNOVATION

L'objectif de doublement des surfaces en bio à horizon 2017 (1) passe entre autres/notamment par les zones à enjeu eau qui représentent 5 à 50% de la SAU selon les régions. Depuis 2010, la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique (FNAB) anime un dispositif sites pilotes Eau & Bio innovant et multi-partenarial visant à acquérir, analyser, communiquer (auprès des maîtres d’ouvrage, acteurs de l’eau et du monde agricole) des références locales sur la protection de la ressource en eau par le développement de l’agriculture biologique. Retour sur 5 années d’expérimentations et sur le déploiement en cours du dispositif à travers la France.

Les sites pilotes Eau & Bio
Le dispositif site pilote Eau & Bio est un réseau de co-production, d’expérimentation et d’innovation. Il réunit les territoires les plus innovants et engagés dans la problématique du développement agricole, plus particulièrement celui du mode de production biologique, dans un contexte d’enjeu de protection de l’eau (grand et petit cycle de l’eau).
Ce réseau - animé par la FNAB - se compose d’une vingtaine de sites pilotes en 2015 (contre 12 initialement en 2010), représentatifs de la diversité des systèmes agricoles (polyculture, polyculture-élevage, maraîchage, viticulture, etc.), des contextes pédoclimatiques, des dimensions géographiques (périmètre de protection, aire d’alimentation de captage, bassin versant d’un Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux - SAGE, etc.) ainsi que politiques et administratifs (commune, communauté de communes, parcs naturels régionaux, autre Établissements Publics de Coopération Intercommunale - EPCI) que l‘on retrouve en France.

Genèse du dispositif
Si en matière de reconquête et de préservation de la qualité de l’eau sur des secteurs agricoles, la solution la plus durable et la plus efficace est le développement à grande échelle de l’agriculture biologique, les références locales ou européennes en la matière sont peu nombreuses notamment sur les leviers d’actions publics - les plus connues étant Vittel, Perrier, Lons-le-Saunier, les travaux de l’INRA de Mirecourt ou du CNRS de Jussieu (via le PIREN Seine) et la plus emblématique : l’initiative de la ville de Munich (2).
Ainsi, en 2010 - après avoir pendant plus de deux ans œuvré à faire connaître et reconnaître l’agriculture biologique auprès des acteurs de l’eau (via la création d’outils : fiches expériences, kit argumentaire, guide méthodologique) - le Comité de pilotage national Eau & Bio (3) également animé par la FNAB a souhaité mettre en place un réseau de " petit Munich " dans l’ensemble des bassins hydrographiques métropolitains : le dispositif sites pilotes Eau & Bio. Initialement, son objectif était de créer un observatoire permettant l’analyse fine des dynamiques territoriales en faveur des projets de protection de l’eau par le développement de l’agriculture biologique, ou au contraire les desservants. Cet objectif a évolué, même si l’étude des dynamiques reste essentielle, pour donner une plus large place à l’innovation et à l’expérimentation.

Animation, résultats 2010-2014
Un ensemble d’actions clés ont été mises en œuvre par la FNAB entre 2010-2014 :
- Organisation de rencontres nationales trimestrielles de mutualisation,
- Capitalisation entre les partenaires des sites pilotes,
- Elaboration d’outils de suivi des dynamiques territoriales,
- Création d’outils de communication (séminaires, fiches expériences),
- veille et capitalisation sur les initiatives développées hors sites pilotes,
- sollicitation d’experts thématiques,
- développement d’un espace d’échange virtuelle,
- mise à disposition d’un n° vert (pour appuyer les partenaires des sites pilotes).
L’analyse des résultats sur ces sites a montré que les ¾ d’entre eux ont atteint fin 2012 le fameux taux de 6% de SAU en bio inscrit dans le Grenelle Environnement, en attendant celui de 12% pour 2020… Si les facteurs de succès sont nombreux, la combinaison d’outils et de leviers d’actions - mobilisation des outils du foncier, accompagnement des changements de pratiques agricoles, appui à la structuration de débouchés de proximité et/ou de filières longues, mise en place d’aides incitatives, mise en dialogue des acteurs locaux, sensibilisation des acteurs non agricoles au “zéro phyto”, etc.) et évidemment volonté/portage politique - explique en grande partie ces dynamiques de développement territorial de la bio!
Forts de ces résultats, les ministères ont décidé via le Programme national ambition bio 2017 de déployer le dispositif afin d’atteindre en 2017 le chiffre d’un site (à minima) par département. A noter que les résultats et dynamiques enregistrées ont été tout ou partie déclinés concrètement dans le guide méthodologique " Agriculture biologique et développement local " (www.devlocalbio.org).

Sites pilotes Eau & Bio : la preuve par l’exemple, zoom sur deux sites historiques

Content Image Inline Parc Naturel Régional de l’Avesnois (59)

Région Nord-Pas de Calais
Bassin Artois-Picardie
Cadres d’action mobilisés

Charte du Parc naturel régional,
reconnue Agenda 21 en 2011
SAGE
ORQUE (AAC)
SCoT
TVB

Territoire
Parc naturel régional de l’Avesnois sur 138 communes • 157 000 habitants • secteur rural Masse d’eau
Eau souterraine
Contexte réglementaire
3 captages prioritaires
Enjeu eau
Reconquête de la qualité de l’eau (nitrates, pesticides, érosion)
Productions dominantes
Polyculture-élevage
SAU bio
85 000 ha de SAU sur le territoire, dont 3 200 ha en bio (67 agriculteurs bio) en 2013, soit 3,7% de la SAU en bio
4 000 ha de SAU sur l’ORQUE de Saint-Aubin Sars Poteries, dont 281 ha en AB (5 agriculteurs bio) en 2013, soit 7% de la SAU en bio
Mots clés : dialogue territorial ● filières territorialisées ● animation agricole renforcée ● stratégie partagée ● foncier ● diagnostic performance protection de l’eau ● biodiversité ● planification territoriale

Pour en savoir plus : ICI

Content Image Inline Plaines et Vallées de Niort (79)

Région Poitou-Charentes
Bassin- Loire-Bretagne
Cadres d'action mobilisés

- AAC
- Natura 2000
- SAGE
- Agenda 21 de la ville de Niort
- PLU de Niort


Territoire
PSyndicat Mixte d'eau potable du Vivier (SEV) et Syndicat Mixte d'étude et de production d'eau potable (SMEPDEP) de La Courance (34 communes) • 117 000 habitants desservis • secteur rural, péri-urbain et urbain (Niort, ville centre de 60 000 habitants) Masse d’eau
Eau souterraine • eau de surface
Contexte réglementaire
5 captages prioritaires et Grenelle
Enjeu eau
Reconquête de la qualité de l'eau (nitrates et pesticides)
Productions dominantes
Grandes cultures • polyculture-élevage
SAU bio
24 299 ha de SAU bio sur le territoire, dont 1 416 ha en AB sur les AAC (19 agriculteurs bio) en 2013, soit 6% de la SAU en bio

Mots clés : aides incitatives ● Foncier ● Conversion ● Restauration collective ● Programme Re-Sources ● animation agricole mutualisée

Pour en savoir plus : ICI


Un dispositif " nouvelle génération " lancé dès 2015
Un inventaire des initiatives (privées ou publiques) de préservation/reconquête de la qualité de l’eau a été réalisée en 2014 pour identifier de nouveaux sites pilotes potentiels. En parallèle, le dispositif a été évalué, puis remodelé. Plusieurs nouveautés font donc leur apparition en 2015. En sus de l’animation classique pérennisée et d’une dizaine de nouveaux sites pilotes, une charte d’engagement lie aujourd’hui chaque maître d’ouvrage et la FNAB. Un groupe de travail technique est également lancé (avec comme thématique interannuelle : le rôle et la place des collectivités dans le développement économique agricole). Au rayon des nouveautés, des exp@?rimentations sont et/ou vont être lancées sur l’ensemble des sites du dispositif. Deux rencontres nationales ont d’ores et déjà eu lieu - les 23 janvier et 19 mai dernier – cadre de mutualisation et d’échanges sur les leviers d’actions activés et/ou à activer pour développer l’agriculture biologique sur les territoires.

Liste des sites pilotes pressentis en 2015
1-Parc Naturel Régional de l’Avesnois (59)*
2-Bassin versant du Rupt de Mad (54, 55)*
3-Aire d’alimentation des Sources de la Vallée de la Vanne, Eau de Paris (10, 89)*
4-Aire d’alimentation de captage de la ville de Lons-Le-Saunier (39)*
5-Aire d’alimentation de captage du Puits de la Prade de Gardonne (24)*
6-Aires d’alimentation de captages de la ville de La Rochelle (17)*
7-Bassin versant de la Bultière (85)*
8-Aires d’alimentation de captages de la zone de collecte de l’entreprise Danone-Stonyfield (14)*
9-Aire d’alimentation des captages de Flins Aubergenville (78)*
10- Communauté de Communes du Plateau Picard (60)*
11- Communauté de Communes de la Région de Château-Thierry (02)*
12- Flins (78)*
13-Communauté de Communes du Val de Drôme (26)
14-Parc Naturel Régional des Boucles de la Seine-Normande (76)
15-Communauté d’Agglomération Valence Romans Sud Rhône-Alpes (26)
16-Eau du bassin rennais (35)
17-Communauté de Communes du Pays Fouesnantais (29)
18-Communauté d’Agglomération du Choletais (49)
19-Vallée de la Vigne (28), Eau de Paris
20-Bordeaux Métropole (33)
21-Syndicat Mixte du Bassin Versant de la Nive (24)
22-Communauté d’Agglomération du Douaisis (59)
23- Syndicat Mixte du Grand Angoumois (16)
24- Communauté de Communes de l’Auxerrois (89)
25-Communauté d’Agglomération Seine-Eure (27)

* site historique


Pour rejoindre et/ou en savoir plus sur le dispositif sites pilotes :
Contactez Sylvain Roumeau, chargé de mission Eau & Bio à la FNAB (sroumeau@fnab.org ou 01.43.38.23.01)
Consultez deux documents clés, le recueil des sites pilotes Eau & Bio historiques ou les actes du séminaire national Eau & Bio de 2013 organisé à La Rochelle

(1) Objectifs du Programme Ambition bio 2017.
(2) Dès 1991, la ville de Munich a décidé de concilier préservation de la qualité de l’eau et maintien de l’activité agricole, en incitant les agriculteurs de la zone de captage à se convertir en agriculture biologique. Les moyens suivants ont été mis en œuvre : contractualisation ville – agriculteurs ; introduction des produits biologiques locaux en restauration collective scolaire. Avec des résultats probants : la teneur en nitrates a diminué de 43 % et celle en produits phytosanitaires de 54 % entre 1991 et 2006.En 2012, la totalité de la Surface Agricole Utile (SAU) sur les captages est convertie en agriculture biologique. Le programme de soutien à l’AB coûte environ 750 000 €/an à la ville, soit moins de 0,01 €/m3 distribué, un coût bien inférieur à une usine de dénitrification (0,27 €/m3 distribué).
(3) Composition du comité : six Agences de l’Eau, Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, du Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie, Office Nationale de l’Eau et des Milieux Aquatiques (ONEMA), Association des Maires de France (AMF), Association des Régions de France, Fédération nationale des Parcs Naturels Régionaux, Institut Technique de l’Agriculture Biologique (ITAB), Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture (APCA) et Agence bio. D’autres acteurs sont associés au COPIL de part les travaux initiés sur la thématique : Institut National de la Recherche Agronomique (INRA), Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), Terre de Liens et Solagro, etc.

























































































































































PAROLE D'ACTEUR


Roger LE GOFF, président de la Communauté de communes du Pays Fouesnantais (29)


En lire plus

DOSSIER DU MOIS


LES SITES PILOTES EAU & BIO, TERRITOIRES D'INNOVATION


En lire plus

ILS PROTEGENT L'EAU

SYNDICAT MIXTE DES VALLEES DE L'ORB ET DU LIBRON (34) ET AOP FAUGERES

En lire plus